EPISODE 4 : HO-CHI-MINH-VILLE, UN PEU D’HISTOIRE NE FAIT JAMAIS DE MAL !

Il y a des destinations durant un long voyage dont on n’attend pas grand-chose. On y va parce qu’un avion nous y attend pour quitter le pays. Parfois, il s’agit d’un simple préjugé, un pressentiment, une lecture mal comprise, l’avis d’un voyageur désabusé, un peu trop de fatigue accumulée, … A Ho-Chih-Minh-Ville, il y avait un peu de tout cela avant notre arrivée. Et si je fais une telle introduction, vous avez compris que HCMV (comme on dit là-bas) nous a agréablement surpris. Certes, nous ne sommes restés que deux jours à Saïgon. Ah oui, pour ceux qui ne savait pas Saïgon a été rebaptisée Ho-Chih-Minh-Ville (#jeanpierreenapprendtouslesjours). Le 30 avril 1975, la prise de la ville par les communistes marqua la chute de Saïgon et par la même la fin de la guerre du Vietnam. Les vainqueurs débaptisèrent la ville au profit du nom de leur « leader » historique Ho-Chih-Minh.

A notre arrivée à l’aéroport, nous décidons une nouvelle fois de prendre un taxi pour les mêmes raisons qu’à Hanoï. Nous rejoignons notre hôtel dans une nuée de scooters. Notre taxi nous a d’ailleurs épaté par son sang-froid pour venir à bout d’un tel trafic, sans érafler aucune partie de sa carrosserie.

DSC09765 (2)
Ils sont de retour !!

Notre hôtel est un peu loin des curiosités de la ville, mais nous sommes requinqués ; 10 jours à Hoi An a eu du bon sur les organismes. La jeune fille, qui gère notre hôtel, est adorable et nous rencarde sur les bonnes adresses. Nous allons dans le centre en direction de la cathédrale Notre-Dame, qui malheureusement en travaux, ne nous dévoilera qu’une partie de sa façade. Désolé pour mes grands-mères qui n’auront pas leur cierge habituel, mais je pense de toute façon bien fort à elles.

DSC09766 (2)
La cathédrale Notre-Dame !

Nous poursuivons notre visite par la poste centrale pour terminer cet après-midi à regarder les essaims de scooters dévaler notre rue, effrayés parfois par les cortèges diplomatiques vrombissant non loin de notre terrasse.

DSC09772 (2)
La poste centrale ! C’est bon, les touristes ont pris leurs photos ! On va pouvoir prendre un café…

Mise à part la cathédrale, je n’avais pas trop préparé notre venue à Saigon. Il faut dire que visiter une ville « a capella », cela a du bon aussi. Car, lorsque l’on voyage pour longtemps, les guides du routard ou autres nous pèsent rapidement sur le système. Et très vite, nous avons pris plaisir à déambuler dans les villes de plus en plus à l’instinct. En se laissant surprendre parce que nous voyons, quitte à se renseigner après coup.

C’est ainsi qu’après une petite pause-café façon « un samedi rue du gros », nous sommes restés un petit moment à contempler oncle Ho sur son piédestal mais surtout ces dizaines de Vietnamiens profitant d’une large avenue piétonne au cœur d’un quartier de buildings et de beaux bâtiments coloniaux.

DSC09789 (2)
C’est quand même sa ville après tout…

Un semblant d’occident qui nous a fait un bien fou à ce moment du voyage. Clou du spectacle, nous avons trouvé une librairie, enfin je dirais la meilleure librairie du pays, et nous sommes repartis avec les mémoires d’Ho Chih Min et des cartes du pays (une nouvelle collection commence pour moi). Un bon plat de tofu et une énième noix de coco avalés, nous réussissons à nous perdre dans la nuit d’HCMV avant de retrouver notre hôtel.

DSC09817 (2)
Un soir à HCMV !

A côté de ce dernier, nous découvrons d’ailleurs un petit supermarché pour les expatriés ! Et attention, me voilà nez à nez avec quelques beurres « paysan breton » perdus au fond d’un réfrigérateur… Mais bon, une livre de beurre à manger dans la soirée, la raison a gagné… On se replie sur le petit café de locaux installé au pied de notre hôtel.

DSC09824 (2)
Le café vietnamien ! Après un mois en Chine, on redevient addict au café !

Le lendemain, nous refaisons plus ou moins le même parcours avec enthousiasme et décidons d’aller visiter le « War Remnants Museum » (Musée des souvenirs de guerre).

DSC09841 (2)
Ce musée nous a laissé sans voix…

Cette visite est tombée au bon moment pour nous. Car juste avant de s’envoler pour la Malaisie, nous avons pris une bonne claque en allant visiter ce musée très bien fait. Toutefois âme sensible s’abstenir… Après les photographies des reporters de guerre de la guerre d’Indochine puis la guerre du Vietnam, les dernières pièces montrent les malformations des enfants causées par le napalm et autres cochonneries balancées sur les populations durant la guerre du Vietnam.

DSC09843 (2)
Toutes ces vielles carcasses d’hélicoptères dans la cour du musée nous laisse songeurs…

Le musée expose tout cela sans filtre ; à raison sans doute. Mon cœur s’est un peu emballé et mes yeux humidifiés à la vue de tous ces clichés d’enfants « mal-formés ». Jeunesse vietnamienne, mais également américaine dans une moindre mesure, ce sont plusieurs générations qui subissent toujours les effets de cette guerre. Nous sommes ressortis un peu abasourdis par ces clichés. Peut-être sommes-nous un peu naïfs, ou bien nés ; mais nous avons compris que la fin des dernières hostilités au Vietnam c’était avant-hier, nous avons compris les regards parfois distants de certains habitants, nous avons compris également qu’il est difficile de demander un accueil chaleureux à certains vietnamiens ayant connu l’horreur, il y a si peu. Alors comme je le disais nous avons pris une bonne claque et avons beaucoup discuté de ce que nous avions ressenti de ce pays à fleur de peau.

DSC09834 (2)

Le dernier soir, nous nous offrons une dernière bière en haut du plus haut building de la ville. Certes le verre y est un peu cher, on était prévenus, mais la vue sur la Saïgon en valait vraiment le coup. Un bon moment pour clore un petit mois au Vietnam.

DSC09870 (2)
On s’est fait plaisir le dernier soir, en prenant un peu de hauteur et en cassant mon PEL pour se payer une bière en haut de la plus haute tour de la ville…

Cette halte nous aura appris également qu’un long voyage ne peut pas s’écrire sans pause. Que notre cerveau, ainsi que la machinerie qui va avec, ont besoin d’un peu de repos de temps en temps pour profiter pleinement des merveilles qui nous entourent… Et à Hoi An, nous avons vraiment rechargé les batteries pour faire de cette halte un bon moment.

DSC09797 (2)
Fin de notre escapade vietnamienne au pied de la statue de l’oncle Ho…

Demain, un nouvel avion nous attend pour rejoindre Kuala Lumpur en Malaisie. Le décor sera bien différent…

FD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s