EPISODE 2 : COUSINADE JAVANAISE…

Du 1 au 3 septembre 2018.

Le train.

Entre « Yogy » et Malang, il n’y a que 251 km, pourtant, il nous faudra 8h10 de train pour faire le trajet.

Et même si c’est un peu long, c’est un plaisir de voyager avec les Indonésiens qui n’hésitent pas à vous proposer à manger pour faire passer le temps.

DSC_4153 (2)
Le siège à l’équerre ! Au moins François se tient bien droit 😉

Le train est plutôt confortable, on se laisse volontiers porter par le bercement des rails. Par la fenêtre, on peut voir à quel point l’île de Java est densément peuplée. Beaucoup d’habitations, de gens en scooters et des voitures partout. Il n’y a pas un endroit désert !

Découverte de la ville.

Arrivés à Malang, enfin, nous marchons jusqu’à notre hôtel. Celui que nous avons choisi nous a été conseillé par deux Anglaises en tour du monde, que nous avons rencontré à Singapour. Nous n’avons pas été déçus ! La propriétaire est d’une gentillesse rare (déjà que les Indonésiens sont gentils, je vous laisse imaginer !) et nous pouvons profiter d’un agréable patio.

En fin d’après-midi, nous partons faire un tour pour nous imprégner des lieux. A la recherche du centre-ville, nous longeons de grandes artères encombrées de véhicules. Finalement, nous tombons, par hasard, sur une grande place pleine de monde. On retrouve la même ambiance qu’à «  »Yogy, celle qu’on aime tant. Au loin, le prêche d’un Imam est diffusé par des hauts parleurs. Des dizaines d’enfants jouent sous le regard de leur parents. En parlant de regards, on sent que l’on attire la curiosité et les sourires. Il y a quelque chose de serein dans cet endroit.

Mais nous n’avons pas le temps de nous attarder car nous avons RDV avec Victor, mon cousin et sa copine Floriane. Ils vadrouillent depuis un an en Asie et on a réussi enfin à se retrouver au même endroit au même moment. On a hâte qu’ils nous racontent leur voyage.

On les retrouve donc à la nuit tombée avec un couple de Français partis pour un périple de 4 mois en Asie. Ils nous emmènent à un festival de nourriture indonésienne. Le principe est simple, des dizaines de stands dont les trois-quart proposent de la nourriture épicée. Ça nous disait bien mais la foule est si dense qu’il paraît compliqué de passer commande. On mange finalement tout près de la gare. Victor et Flo maîtrisent les plats proposés par les petites gargotes. Elles sont  fréquentées uniquement par les locaux.

DSC_4165 (2)
La cuisine toute équipée en Indonésie !

On commande chacun, soit un « nasi gorem » (plat de riz), soit un « mie gorem » (la même avec des pâtes) le tout accompagné d’un thé glacé et de petites brochettes de poulet caramélisé, appelées « satay ». On s’en sort pour 6 euros pour 6 repas !

Le lendemain matin, nous retrouvons Flo et Victor qui veulent nous emmener au marché aux oiseaux de la ville ; tout en nous prévenant que le spectacle n’allait pas forcément nous plaire.

DSC_4168 (2)
Des centaines de cages, des milliers d’animaux…

Et en effet, nous déambulons entre les cages surpeuplées d’animaux en tout genre. Ici on peut acheter de tout, vraiment de tout : des chauve-souris, exposées en plein soleil, des souris, des insectes, des chats en cage ou même des chouettes. Si cette ballade était un peu triste, elle fait partie de la vie de la ville et semble témoigner de l’attachement des Indonésiens pour les animaux de compagnie.

DSC_4170

Après cela, direction le festival de nourriture ; le midi il y a moins de monde, on peut enfin commander. On jette notre dévolu sur un plat de nouille et un sandwich d’un mètre de long. On préfère les découvertes de ce genre !

DSC_4180~2
Victor a même réussi à se faire interviewer par une télé locale !

Ensuite, il est temps de découvrir l’endroit le plus photogénique de la ville, le quartier de « Kampung Tridi ». Pour attirer les touristes dans des villes pauvres, le gouvernement indonésien a récemment financé la rénovation de plusieurs villages ou quartier. « Kampung Tridi » en fait parti.

DSC00305 (2)

Ainsi, chaque centimètre carré du village est repeint, aux plus grands bonheurs des photographes mais aussi des habitants qui semblent tout fières de voir déambuler quelques occidentaux dans leurs ruelles teintes aux couleurs de l’arc-en-ciel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un superbe endroit, à tout point de vue !

L’effet est particulièrement photogénique !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On passe un super moment à déambuler dans les ruelles de ce quartier !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Victor, la nouvelle star de « Kampung Tridi »

On passe un super moment et on multiplie les photos avec les Indonésiens que nous croisons. François se fera même poursuivre par un groupe de jeunes filles qui voulaient l’interviewer.

DSC_4182~2
Un selfie parmi tant d’autres !

Le quartier voisin est quant à lui peint en bleu clair et bleu foncé, les couleurs du HAC !

DSC00309 (2)

Je n’ai pas pu m’empêcher de poser avec mon maillot !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une petite bière dans un des rares endroits qui en proposent, nous disons au revoir à Victor et Floriane qui partent le lendemain pour le Volcan Igen.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
J’ai bien peur qu’on les recroise prochainement…

Le lendemain matin, nous mettons un peu de temps à partir pour le Volcan Bromo, notre prochaine destination. En effet, nous avions pensé prendre un « Grab » (le Uber local) pour nous rendre au village où nous devons dormir ; le prix affiché sur le site étant imbattable. La dame de l’hôtel en contact plusieurs mais tous refusent, le prix calculé par le site est trop bas.

DSC_4191~2
A Malang, un conseil, logez au Griyo Sultan Agung !

Finalement, la dame contacte un de ses amis qui a une agence de taxis et nous partons finalement avec Javi, le catalan, notre colocataire de transport. Pour 3h30 de trajet, nous payons 30 euros à trois, ça reste raisonnable.

Nous disons donc au revoir à Malang non sans avoir chaudement remercié la dame qui a été si gentille. La fin du trajet sera sportive ; la suite au prochain épisode !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Malang est un énorme coup de cœur pour nous !

EBM

Encart pratique:

Notre hôtel à Malang: Griyo Sultan Agung on vous le recommande.

Pour voyager en train, mieux vaut s’y prendre à l’avance, les places partent vite. On a acheté les billets sur le site: https://en.tiket.com/kereta-api

2 commentaires sur « EPISODE 2 : COUSINADE JAVANAISE… »

  1. coucou les Zamoureux, on s’est connu la bas à Malang super votre Périple !! vos articles , vos photos, j’adore tout ! allez l’OM !!! :=)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s